Pfizer : le géant pharmaceutique

Pfizer le géant pharmaceutique

Incontestablement, le pouvoir a manqué de transparence envers le peuple, ce qui a entraîné la méfiance de ce dernier. En plein cœur de la crise sanitaire, nous apprenons que plusieurs laboratoires sont mobilisés dans la création d’un vaccin. Parmi eux : Pfizer. Mais qui est Pfizer ? Fondé en 1849 et implanté dans plus de 150 pays, le géant pharmaceutique a vu ses bénéfices grimper en 2021 grâce à la production et à la commercialisation de thérapies géniques à base d’ARNm. En effet, avec près de 13 milliards de dollars de ventes du vaccin anti-Covid, Pfizer a plus que doublé son chiffre d’affaires total au troisième trimestre, à hauteur de 24,1 milliards de dollars(1) (soit près de 1000€ par seconde).

PFIZERGATE : SOUS SILENCE

Fabriquée en quelques mois, c’est dès fin 2020 que la multinationale commercialise une injection nommée trompeusement « vaccin ». Ces injections de thérapie génique expérimentale à base d’ARN messager sont désormais proposées sur l’ensemble du territoire. Le mot « expérimentale » vous gène ? Pourtant, il est bien question d’une expérimentation. Délivrée à toute la population majeure (dans un premier temps), sous une autorisation de mise sur le marché conditionnelle(2) ; jamais dans l’histoire de la médecine, une expérimentation à aussi grande échelle (mondiale) n’avait été appliquée. 

Pourtant, un scandale éclate en novembre 2021. En effet, un directeur régional de  l’organisme de recherche Ventavia Research Group, un sous-traitant chargé d’effectuer des essais cliniques pour le compte de Pfizer, a déclaré au British Medical Journal que la société Ventavia avait falsifié des données, fait tomber l’anonymat des profils, employé des vaccinateurs insuffisamment formés, et tardé à assurer le suivi des effets indésirables(3).

Censé protéger celui qui reçoit l’injection à 95%, très vite, de nombreux scientifiques alertent sur ce qui ressemble davantage à un argument commercial. Comme le dit le Dr Michel de Lorgeril, docteur en médecine et chercheur au CNRS : « ce 95 % ne veut rien dire puisque la méthodologie en double aveugle randomisé n’a pas été respectée »(4).

Les autorités de santé avaient pourtant affirmé qu’aucun produit de santé ne serait délivré sur le marché sans études sérieuses. Confiance, vous dîtes ?

 

PFIZER : REPRIS DE JUSTICE

Corruption Pfizer condamné à multiples reprisesLa multinationale Pfizer à été  condamnée à 71 reprises pour un total de 6,171 milliards de dollars d’amendes(5). Non, vous ne rêvez  pas. Le leader pharmaceutique multirécidiviste par qui nous devrions accepter de nous faire inoculer non pas une, ni deux, ni trois fois, mais certainement tous les 4 mois, a été à plusieurs reprises, condamné par la justice. Falsifications de données, corruption, publicité mensongère, commission occulte (pot de vin), sont autant de délits à l’actif du laboratoire. Confiance, vous dîtes ?

 

MACRON & PFIZER : UNE HISTOIRE QUI DURE

Ex-banquier d’affaires pour le « philanthropique » groupe de services financiers Rothschild & Co, notre président a fait son gros « coup » en 2012. Il est l’un des acteurs dans le rachat par Nestlé de la filiale « laits infantiles » de… *roulement de tambour*……… Pfizer !(6)

Et c’est ainsi qu’il s’est constitué son magot et est devenu millionnaire. L’ex PDG et Macron seraient même restés en contact et nous pouvons imaginer les liens qui l’unissent au PDG actuel. Confiance, vous dîtes ?

Et imaginons, si le Président Emmanuel Macron nous avait annoncé en toute honnêteté :

« Cher concitoyens, sachez que nous faisons face à cette pandémie du mieux que nous le pouvons. Pour preuve, nous avons commandé à un géant pharmaceutique qui œuvre depuis des années pour générer un portefeuille énorme au détriment de la vie de nombreuses personnes ; pratiquant un lobbying de grande envergure,  non pas pour soigner mais pour vendre ; des vaccins dont les phases de tests sont inachevées et/ou bâclées. Ayez confiance. Vaccinez-vous et vos enfants. » 

Ainsi, la rédaction vous demande : Si vous aviez eu connaissance de tout cela, vous seriez-vous fait injecter ? Pouvons-nous sciemment avoir confiance ?

Source :
(1) Europe 1. « Pfizer prévoit de vendre 36 milliards de dollars de son vaccin anti-Covid en 2021 ». Publié le 2 nov 2021. Consulté le 29 janv 2022 sur www.europe1.fr/societe/pfizer-prevoit-de-vendre-36-milliards-de-dollars-de-son-vaccin-anti-covid-en-2021-4074865
(2) ANSM. « Autorisation de mise sur le marché conditionnelle ». Mis à jour le 21 janv 2021. Consulté le 29 janv 2022 sur https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-vaccins-autorises.
(3) France Soir. « «PfizerGate» ? Révélations sur des essais cliniques falsifiés par le triptyque Pfizer – Ventavia – FDA ». Publié le 3 nov 2021. Consulté le 30 janv 2022 sur www.francesoir.fr/societe-sante/pfizer-gate-ventavia
(4) France Soir. « Michel de Lorgeril : «Les autorités sanitaires ont fermé les yeux sur l’essai de Pfizer» ». Publié le 9 dec 2021. Consulté le 29 janv 2022 sur www.francesoir.fr/societe-sante/pfizer-gate-ventavia
(5) Wikipédia. Pfizer. Rubrique Affaires judiciaires. Modifié le 19 janv 2022. Consulté le 30 janv 2022 sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Pfizer
(6) Wikipédia. Emmanuel Macron. Rubrique Banquier d’affaires. Modifié le 22 janv 2022. Consulté le 30 janv 2022 sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron

DÉFINITIONS

ABUS

1. Abus de confiance :

Fait pour une personne de détourner de la destination convenue des biens, objets ou valeurs qui lui avaient été confiés(1).

2. Abus de faiblesse :

Fait d’abuser une personne en profitant de son ignorance ou de sa faiblesse physique ou mentale(2).

2. Abus de pouvoir :

L’abus de pouvoir, ou abus d’autorité, est une infraction commise par des membres d’une autorité ou d’une administration qui abusent de leur pouvoir, notamment pour se procurer un avantage ou nuire à autrui(3).

Cela consiste en une contrainte morale exercée sur quelqu’un par une personne qui se sert de son autorité de fait ou de droit, pour l’obliger à accomplir un acte contraire à ses intérêts.

« Le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique, agissant dans l’exercice de ses fonctions, de prendre mesures destinées à faire échec à l’exécution de la loi est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende »(4).

 

Source :

(1) Larousse. (s. d.). Abus de confiance. Dans Dictionnaire en ligne. Consulté le 25 janv 2022 sur www.larousse.fr/dictionnaires/francais/abus/314

(2) Service-public.fr. Abus de faiblesse. Vérifié le 20 avr 2021. Consulté le 25 janv 2022 sur www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F35140#:~:text=Il%20y%20a%20abus%20de,l%27ignorance%20de%20sa%20victime.

(3) Wikipédia.  Abus de pouvoir. Modifié le 22 janv 2021. Consulté le 25 janv 2022 sur fr.wikipedia.org/wiki/Abus_de_pouvoir

(4) LegiFrance.gouv. Abus de faiblesse. Article 432-1 du Code Pénal. En vigueur depuis le 1 janv 2002. Consulté le 25 janv 2022 sur www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006418494

fichier-pdf

Laisser un commentaire