Quand la résilience s’allie aux actions

Quand la résilience s'allie aux actions

Depuis la suspension du passe vaccinal, nous pouvons constater que les mobilisations dans les rues ont drastiquement diminué. De nombreuses personnes relâchent simplement la pression quand d’autres se sentent impuissantes et ignorent comment agir. Néanmoins, beaucoup continuent d’œuvrer dans le silence, souvent sous la forme d’associations ou de collectifs dans divers domaines via diverses actions, dans un but commun ; celui de reprendre ce qui a été pris, à savoir la liberté de choisir.

LES DIVERSES FORMES D’ACTIONS

Parmi eux, nous retrouvons l’association Réaction19, créée en avril 2020, qui a pour objectif de mettre en application toutes les voies de droit ainsi que toutes les actions juridiques et judiciaires civiles et/ou pénales pour sanctionner les responsables ayant porté préjudice aux individus au travers de mesures liberticides. Réaction19 est à l’initiative de plusieurs plaintes telles que la plainte pénale relative aux « vaccins anti-covid 19 » ou encore une plainte contre la publicité trompeuse et illégale 

« Tous vaccinés, tous protégés » du gouvernement. Réaction19, ce sont 15 collectifs partout en France qui vont à la rencontre de tout citoyens, dans le but d’apporter de l’information au travers de réunions et de conférences mais aussi des aides concrètes ; explication de documents, de textes de lois et des modalités procédures.

Dans un autre registre, une association nommée Solidarité Objectif Santé (SOS) a été co-créée par RéInfoCovid 06, Covisoins 06, et Syndicat Liberté Santé 06. CoviSoins 06 est un réseau pluridisciplinaire de soin (médecins, infirmiers, sage-femmes, kinésithérapeutes, aides à domicile, etc…) qui a pour but de prendre en charge tout patient ayant contracté la Covid et à qui des soins appropriés ne sont pas proposés ou que les médecins refusent de soigner sur la base de leur statut vaccinal. Le Solidarité Objectif Santé, dont les mots d’ordre sont la bienveillance et l’entraide, a pour vocation d’apporter une aide financière et juridique aux professionnels de santé suspendus. Leurs fonds sont récoltés grâce aux cotisations, aux dons mais aussi aux divers événements organisés (concerts, conférences, etc)

De plus, des avocats se mobilisent pour prendre la défense, entre autres, de soignants suspendus, des personnes subissant des effets secondaires, etc. Par exemple, une plainte pour crime d’empoisonnement à la suite des effets secondaires graves déclarés à la suite des injections anti-covid, par Maître Jean-Pierre Joseph et d’autres confrères, à l’encontre de Jean Castex, Edouard Philippe, Olivier Veran, et d’autres, a été déposée en avril 2022. 

Aussi, Maître Martine Baheux, à l’origine d’une plainte contre le cabinet privé McKinsey pour atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation, dénoncent les liens du président du Conseil constitutionnel (Laurent Fabius) et de son fils, entre ce cabinet et l’État, notamment le ministère des Solidarités et de la Santé (représenté par Monsieur Olivier Véran). Maître Baheux, vient par ailleurs d’obtenir très récemment la réhabilitation et le remboursement de la totalité des salaires perdus depuis sa suspension à un veilleur de nuit d’une clinique de santé privée depuis le 15 octobre, par le conseil des prud’hommes.

Ces actions sont sans compter sur l’ensemble des collectifs et associations tels que Bonsens.org, Où est mon cycle ?, Les Mamans Louves et bien d’autres encore. Ajoutons les artistes ou encore de nombreux chercheurs, médecins et infirmiers qui osent prendre la parole au péril de leur carrière et réputation pour faire éclater la vérité tels que Emmanuelle Darles, docteur en informatique, chercheuse et professeure à l’université, qui a été auditionné au Sénat en avril 2022 pour alerter sur certaines pathologies inédites. Elle dénonce notamment une augmentation de +1788% des troubles de cycles menstruels ou encore une augmentation de +732% d’AVC. Son témoignage, bien que les membres du Sénat se soient engagés à le faire, n’a toujours pas été rendu public. Enfin, 17 000 médecins du monde entier se sont associés dans le but de dénoncer les conséquences dramatiques de la gestion irresponsable et insensée de la pandémie.

D’innombrables citoyens impliqués pour la vérité au sujet de cette supercherie, continuent sans relâche d’œuvrer envers et contre tout. La rédaction du Globe invite toute personne souffrant de la Covid ou d’effets secondaires, les soignants en détresse financière et/ou psychologique, ou encore toute personne ayant le souhait d’agir, à contacter l’une de ses associations ou la rédaction. Nous nous ferons le plaisir de répondre et d’orienter chacun d’entre vous. Enfin, gardez à l’esprit ces notions d’entraide et de soutien qui nous sont chères car c’est ensemble que notre engagement se soldera par une réussite.

 
 
fichier-pdf

Laisser un commentaire