La Vème République : Une page se tourne

La Vème République : Une page se tourne

QUEL EST LE RÔLE D’UN GOUVERNEMENT ? 

Selon l’art. 20 de la Constitution de 1958(1), le gouvernement a pour mission de déterminer et de conduire la politique de la nation et se décompose en plusieurs organes : 

Tout d’abord, le président élu démocratiquement au sein de la Vème république dispose d’un rôle bien précis. Il est prioritairement le garant de la Constitution qui peut être modifiée sous certaines conditions et uniquement avec son accord. Aussi, le président s’assure du bon fonctionnement des pouvoirs publics, de l’intégrité du territoire et du respect des traités conclus par la France. Chef des armées et diplomate, c’est pourtant à son Premier Ministre que revient le rôle de gouvernance du pays via la garantie de son bon fonctionnement et par conséquent, de ses ministères (le pouvoir exécutif).

Entre ensuite en jeu le parlement – composé d’une part de l’Assemblée Nationale et de ses députés et d’autre part du Sénat et de ses sénateurs – qui a la charge de voter les lois proposées par les différents ministres et parlementaires et d’être le garant du respect des droits et libertés fondamentales du peuple. Enfin, les hauts fonctionnaires et les fonctionnaires, en charge du bon fonctionnement de la France, ont la tâche de mettre en pratique lesdites lois.

Néanmoins et en dépit d’une structure établie depuis des décennies, les frontières délimitées entre les fonctions deviennent indubitablement de plus en plus floues à mesure que les quinquennats s’enchaînent. Cela a commencé avec Nicolas Sarkozy qui, agissant tantôt comme Président, tantôt comme Premier Ministre, s’est vu reprocher de nombreuses dérives au sujet de sa politique. 

Emmanuel Macron ne semble pas déroger à cette nouvelle tendance. Le président, au-delà de s’octroyer un rôle plus important que sa fonction le lui permet, jouit d’une majorité à l’Assemblée Nationale et de la faveur de François Hollande, qui a placé Laurent Fabius – tristement célèbre pour le scandale du sang contaminé – à la tête du Sénat. Et c’est ainsi qu’Emmanuel Macron a pu obtenir indirectement et manifestement les pleins pouvoirs. 

LE RÔLE DE MC KINSEY

Le cabinet privé de conseil stratégique américain McKinsey, qui s’est vu attribuer un rôle de décision cruciale dans la campagne électorale du Président notamment, mais également dans la gestion de la crise sanitaire, semble de surcroît avoir une volonté de fragiliser l’institution d’État. 

Emmanuel Macron – en privant les hauts fonctionnaires de leurs responsabilités(2) et dont les fonctions se voient inévitablement diminuées – fragilise le fonctionnement public et ce, dans un seul but ; celui de laisser penser que la France ne peut fonctionner sans ce gouvernement.

En effet, durant la gestion de la crise sanitaire et encore plus pendant la campagne électorale, ce gouvernement s’est évertué à convaincre les Français que sans lui, la France serait dans un état déplorable et que la pandémie aurait eu des conséquences désastreuses sur le pays(3).

Il est évident que d’imposer des décisions incohérentes les unes sur les autres a mis à mal l’autonomie du système. Ce système a pourtant été pensé de sorte à être autonome en cas de situations exceptionnelles telles que la démission, la destitution ou même un accident du président. Ce fut le cas pendant 652 jours en Belgique en 2018 qui grâce à une bonne redistribution des rôles des institutions publiques n’a eu aucun mal à dépasser cette situation(4)

UN GOUVERNEMENT INDISPENSABLE ?

Ironiquement, ce gouvernement prétend avoir géré l’alerte sanitaire de façon irréprochable et tente de faire savoir à cor et à cri qu’aucune alternative n’aurait pu être envisagée. Pourtant lorsque l’on se penche sur les pays voisins, certains ont fait des choix différents en matière d’application des mesures et ont visiblement obtenu de meilleurs résultats. Citons des pays nordiques tels que la Suède, la Norvège ou la Finlande qui ont opté pour une politique moins liberticide (sans confiner) et qui ont, in fine, un taux de mortalité lié au covid bien moins élevé qu’en France(5). Il en va de même au sujet de la politique de vaccination, avec des études Israélienne et Danoise qui démontrent l’inutilité des injections expérimentales administrées en masse sous la férule de gouvernements manifestement corrompus. En effet, ces études dévoilent que les personnes triplement « vaccinées » sont les plus vulnérables face au variant Omicron(6).

QUEL EST LE BUT D’UNE TELLE PRISE DE POUVOIR ?

Pour le gouvernement, prendre possession de l’ensemble des organes d’états, déstabiliser sa force publique et pratiquer une propagande accrue sur son indispensabilité semblent avoir pour unique volonté d’imposer sa politique, voire d’instaurer un mécanisme de pensée unique qu’aucun corps d’état n’aurait d’intérêt à remettre en doute et pour laquelle aucun fonctionnaire n’aurait par ailleurs le pouvoir de le faire.

 

Cette intention ne vient-elle pas d’institutions plus profondes que le gouvernement français ? Quel citoyen a véritablement envie de vivre sous un tel gouvernement dont les limites sont manifestes ?

Sources :

(1) Conseil Constitutionnel. « Texte intégral de la Constitution du 4 octobre 1958 en vigueur ». Consulté le 12 mai 2022 sur www.conseil-constitutionnel.fr/le-bloc-de-constitutionnalite/texte-integral-de-la-constitution-du-4-octobre-1958-en-vigueur#:~:text=III%20%2D%20LE%20GOUVERNEMENT-,ARTICLE%2020.,aux%20articles%2049%20et%2050.

(2) L’OBS. « « La machine ne fonctionne plus » : la députée Annie Chapelier dénonce l’impossibilité du travail parlementaire ». Publié le 3 mai 2022. Consulté le 12 mai 2022 sur www.nouvelobs.com/politique/20220503.OBS57969/la-machine-ne-fonctionne-plus-la-deputee-annie-chapelier-denonce-l-impossibilite-du-travail-parlementaire.html

(3) Yahoo. « « Elle allait soigner les gens à la chloroquine » : Macron tacle Le Pen sur son attitude pendant la crise sanitaire ».  Publié le 12 avr 2022 par Hortense de Montalivet. Consulté le 2 mai 2022 sur https://fr.news.yahoo.com/allait-soigner-gens-%C3%A0-chloroquine-153728445.html?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cHM6Ly93d3cuZ29vZ2xlLmNvbS8&guce_referrer_sig=AQAAAAPG1H_OtTotI_
CEHS0D4BimhNS9gIBRR3QOibdWDYO0LXhjqls0Opatgojt5dCr8LkPD7polyByI7zCqFr-P1ZZQI5yAocJWAkTVe-q1dUNOkLPrBAuq3NuQ6QMrJ26tq5eaDgPTf4wZz3FhrrxIsiwUhgM9J2gl9tE6agecEL8

(4) Cnews. « Après 21 mois sans gouvernement, la Belgique a enfin un nouvel exécutif ». Mis à jour le 30 sept 2020. Consulté le 2 mai 2022 sur www.cnews.fr/monde/2020-09-30/apres-21-mois-sans-gouvernement-la-belgique-enfin-un-nouvel-executif-1003582

(5) Marianne. « Covid: en ne confinant pas, la Suède s’en est-elle mieux sortie que ses voisins européens ? ». Publié le 4 mars 2022. Consulté le 2 mai 2022 sur www.marianne.net/societe/sante/covid-en-ne-confinant-pas-la-suede-sen-est-elle-mieux-sorti-que-ses-voisins-europeens

(6) France info. « Les personnes triplement vaccinées sont-elles plus touchées par le variant Omicron ? ». Mis à jour le 16 dec 2021. Consulté le 2 mai 2022 sur www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux/les-personnes-triplement-vaccinees-sont-elles-plus-touchees-par-le-variant-omicron_4866537.html

 

DÉFINITION

1. Démocratie, nom féminin

1. Système politique, forme de gouvernement dans lequel la souveraineté émane du peuple(1).

2. État ayant ce type de gouvernement(1).

3. Système de rapports établis à l’intérieur d’une institution, d’un groupe, etc., où il est tenu compte, aux divers niveaux hiérarchiques, des avis de ceux qui ont à exécuter les tâches commandées(1).

Source :

(1) Larousse. (s. d.). Démocratie.  Dans Dictionnaire en ligne. Consulté le 11 mai 2022 sur www.larousse.fr/dictionnaires/francais/d%C3%A9mocratie/23429

fichier-pdf

Laisser un commentaire