HAARP : « plus puissante que l’arme nucléaire »

HAARP « plus puissante que l’arme nucléaire »

Depuis plusieurs semaines, de la pluie et des orages sont annoncés à la météo sans qu’aucune goutte d’eau ne tombe. Des nuages noirs s’installent, le vent souffle, les goélands annoncent une tempête en remontant dans les terres et pourtant, le temps vire en quelques secondes et laisse apparaître à nouveau un ciel bleu.

Depuis toujours, il est dit que les prévisions météorologiques ne sont pas à prendre pour argent comptant et ne représentent pas des données fiables. Cependant, autant de mouvements et de prévisions erronées restent tout de même interpellants. 

ET SI L’ERREUR NE VENAIT PAS DU SYSTÈME DE MÉTÉOROLOGIE ?

Pour comprendre, il faut remonter à la guerre du Vietnam là où les américains à la dérive pataugent dans une guerre dont ils n’arrivent pas à se débarrasser, et ce, malgré l’utilisation d’armes chimiques telles que l’agent orange(1). En désespoir de cause, et sous le nom de code « Opération Popeye », les américains dévoilent une nouvelle arme absolue, capable de contrôler le climat(2). Il s’agit là d’une pratique née fin 1800, début 1900, dans un but pacifique, qui a malheureusement évolué à l’état d’arme durant la guerre froide. Après avoir multiplié l’expérience durant 5 ans au Vietnam(3), en déversant dans le ciel d’innombrable doses d’iodure d’argent par avion (Chemtrail), la CIA en fera usage à Cuba pour inonder les champs de cannes à sucre, principale économie de l’île(4)

Par la suite, les différents gouvernements (Américain, Russe, Chinois…), sous le couvert de l’éthique, manipulant ainsi l’opinion publique, ont souhaité passer sous silence leurs recherches, en concluant en 1978, une convention sur l’interdiction d’utiliser des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles(5).

Ainsi, sous réserve de non-hostilité, les recherches ont pu continuer sans interférence. Si certaines sources mentionnent un arrêt total des recherches et d’autres non, le sujet du contrôle du climat revient sur le devant de la scène en 1999, montrant une avancé technologique considérable sous le nom de projet ; HAARP (High frequency Active Auroral Research Program) remontant jusqu’à la Commission Européenne(6).

Bien que les médias dominants se font le plaisir de crier au complot et se chargent de minimiser la puissance du projet HAARP, la commission européenne parle néanmoins d’une arme capable de trouer l’ionosphère, de créer une “lentille” artificielle et ainsi de réchauffer une zone précise du globe. Les explosions nucléaires dans les ceintures de Van Allen, causant des dommages écologiques considérables dans le temps sont des utilisations, tout aussi dramatiques, de cette arme.

haarpQue ce soit par le projet HAARP pour réchauffer la température ou par l’utilisation de chemtrail pour contrôler la pluie(7), il est évident que les États- Unis ont la capacité de manipuler le climat. D’autre part, certains événements récents démontrent que les recherches à ce sujet n’ont pas été interrompues. La Chine, qui ne cache pas ses intentions en la matière, s’est même octroyé le droit de s’en servir en 2008(3). Aussi, en 2015, l’Arabie Saoudite à dû faire face à des pluies torrentielles, le Qatar a vu s’abattre, en moins de 24 heures, l’équivalent d’un an de précipitations(8). Et depuis plusieurs années, les alertes pluies deviennent très rapidement des alertes oranges voire rouges, en France mais également en Europe(9), en Chine, en Australie, en Amérique du Sud, etc.

Il semble cohérent que la Commission Européenne ait souhaité s’inscrire dans cette démarche compte tenu de l’importance des perspectives économiques et militaires qui pouvait en découler.

Pour comprendre les événements climatiques qui se déroulent actuellement, il est clair que l’activité quotidienne liée au transport sur terre ; au travers des bateaux, des cargos, des avions, et des voitures, et de l’utilisation de matériaux, de pétrole et autres produits chimiques ; est à prendre en compte. Par ailleurs, d’autres critères sont ostensiblement à considérer, tels que le réchauffement du système solaire(10), ainsi que l’étendue de la banquise arctique qui est à son plus haut niveau depuis 30 ans, selon les données de l’Organisation Européenne Intergouvernementale(11). Aussi, il est plus que probant que le développement d’armes secrètes puissantes joue un rôle des plus néfastes sur notre environnement. Il est donc légitime de se poser certaines questions :

 
Les différents gouvernements, sous une prétendue politique “écologique”, ne chercheraient-ils pas à dissimuler les conséquences de leurs décisions ? 
S’il est possible de contrôler la pluie et le beau temps, pourquoi est-il question d’une crise climatique ?
 
Sources :
(1) Le monde. « Nous voulons briser le silence sur les conséquences de l’agent orange au Vietnam ». Mis à jour le 10 août 2021. Consulté le 29 mai 2022 sur www.lemonde.fr/idees/article/2021/08/10/nous-voulons-briser-le-silence-sur-les-consequences-de-l-agent-orange-au-vietnam_6091108_3232.html
(2) INA Histoire. « Pluies artificielles au Vietnam ». Consulté le 29 mai 2022 sur Youtube sur www.youtube.com/watch?v=AzQS8kFluvc
(3) Libération. « Les maîtres du déluge ». Publié le 18 mars 2008. Consulté le 30 mai 2022 sur www.liberation.fr/sciences/2008/03/18/les-maitres-du-deluge_67527/
(4) Le Point International. «La CIA veut prendre le contrôle du (mauvais) temps ». Publié le 10 avr 2015. Consulté le 30 mai 2022 sur www.lepoint.fr/monde/la-cia-veut-prendre-le-controle-du-mauvais-temps-10-04-2015-1920111_24.php
(5) Treaties. « Convention sur l’interdiction d’utiliser des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles ». Consulté le 30 mai 2022 sur https://treaties.un.org/Pages/ViewDetails.aspx?src=IND&mtdsg_no=XXVI-1&chapter=26&clang=_fr
(6) Parlement Européen. « Rapport sur l’environnement, la sécurité et la politique étrangère. Rapporteur pour avis ( Procédure «Hughes») : Mr Olsson, commission de l’environnement, de la santé publique et de la protection des consommateurs ». Publié le 14 janv 1999. Consulté le 30 mai 2022 sur www.europarl.europa.eu/doceo/document/A-4-1999-0005_FR.html
(7) Odyssée. « Chemtrails, qu’est-ce qu’ils pulvérisent sur le monde ». Publié le 20 avr 2021. Consulté le 30 mai 2022 sur https://odysee.com/Chemtrails,-qu’est-ce-qu’ils-pulv%C3%A9risent-sur-le-monde:e
(8) DirectInfo. « Le Qatar et l’Arabie Saoudite ravagés par des pluies torrentielles ». Publié le 26 nov 2015. Consulté le 31 mai 2022 sur https://directinfo.webmanagercenter.com/2015/11/26/le-qatar-et-larabie-saoudite-ravages-par-des-pluies-torrentielles/ 
(9) Sud Ouest. « 2005–2019 : quatorze ans d’inondations «historiques», dans la région, en France et en Europe ». Mis à jour le 17 déc 2019. Consulté le 31 mai 2022 sur www.sudouest.fr/landes/capbreton/2005-2019-quatorze-ans-d-inondations-historiques-dans-la-region-en-france-et-en-europe-4598882.php
(10) Résonance Science Foundation. «Notre Système Solaire se réchauffe-t-il ? ». Publié le 28 oct 2020. Consulté le 31 mai 2022 sur https://fr.resonancescience.org/blog/Notre-Systeme-Solaire-se-rechauffe-t-il
(11) Libertyloft. « Inconvenient truth for globalists: Arctic ice at 30-year high ». Publié le 25 mai 2022. Consulté le 02 juin 2022 sur https://thelibertyloft.com/2022/05/25/inconvenient-truth-for-globalists-arctic-ice-at-30-year-high/
fichier-pdf

Laisser un commentaire