Nouvelles injonctions sur fond de crise climatique

Nouvelles injonctions sur fond de crise climatique

Après la crise sanitaire, la crise géopolitique et la crise économique, laissons désormais place à la crise climatique. 

UNE CRISE CLIMATIQUE AVÉRÉE ?

D’après les Nations Unis, le changement climatique désigne « les variations des températures et des conditions météorologiques sur le long terme. Ces variations peuvent être un phénomène naturel, mais depuis le début du XIXe siècle, elles résultent principalement de l’activité humaine, notamment de l’utilisation des combustibles fossiles (tels que le charbon, le pétrole et le gaz) qui produisent des gaz à effet de serre ». Ces changements climatiques entraîneraient, entre autres, une hausse des températures, une accroissement de la gravité des tempêtes et des sécheresses(1).

Pourtant, de nombreuses allégations tendent à dire que la Terre ferait face à un mini âge glaciaire, comme le rapporte la NASA en 2014. En effet, du début de XVe siècle jusqu’au milieu du XIXe siècle, pendant plus de 400 ans, un léger âge glaciaire a frappé la planète Terre, particulièrement en Europe et en Amérique du Nord. Des hivers particulièrement froids et des étés relativement courts ont été observés, et ce, ostensiblement entre 1645 et 1715, durant la période nommée le « minimum de Maunder ». À en croire les scientifiques de la NASA, il serait parfaitement possible que la Terre connaisse un nouvel épisode de refroidissement climatique similaire au regard des éléments météorologiques observables. En effet, l’activité solaire serait actuellement à son niveau le plus bas depuis près d’un siècle comme cela a été le cas lors de la période citée plus haut, impliquant une estimation de 20% de la part des scientifiques la probabilité que les températures évoluent vers de majeures modifications dans les 40 ans à venir(2). Ainsi, ces dernières années, l’hypothèse d’un nouvel âge glaciaire ne saurait être écartée et semble même se confirmer grâce à des évaluations plus précises qu’en 2014. Une étude menée par la Royal Astronomical Society, organisme de recherche astronomique britannique, révèle que d’ici les années 2030 à 2040, l’activité du Soleil pourrait brutalement chuter de 60%, impliquant une baisse de température comme de 1645 à 1715(3)

Cependant, d’après le ministère de la Transition écologique, de la cohésion des territoires et le ministère de la Transition énergétique, les 5 dernières années ont été les années les plus chaudes observées depuis 1850. Si l’année 2016, avec une température supérieure de 0,86°C à la moyenne 1961-1990, se classe au premier rang parmi les années les plus chaudes depuis 1850, l’année 2020, elle, se classe au deuxième rang avec une augmentation de 0,02°C d’écart, plus chaude ainsi que l’année 2019 qui se classe au troisième rang. En somme, depuis la fin du XIXe siècle, la température moyenne mondiale aurait, d’après ce que les gouvernements avancent, augmenté de presque 1°C(4).

Or, la fuite d’un rapport des Nations Unies révèle que la température de la Terre n’aurait pas augmenté au cours des 15 dernières années ; une information que les politiciens ont tâché de dissimuler afin de ne pas encourager les négationnistes et les théories climato-septiques(5). En parallèle, et lors de la Commission Mondiale sur la gouvernance des risques liés au dépassement climatique à Paris, des travaux autour de l’utilisation de techniques de géo-ingénierie et de méthodes de modification climatique à grande échelle pour « sauver la Terre » ont été entamés(6). Gardons toutefois à l’esprit que les astronomes observent les mêmes variations de températures sur toutes les planètes du système solaire et que le « réchauffement climatique », sans minimiser l’impact de nos consommations dans son accélération, semble s’inscrire dans une dynamique généralisée de transformation du système solaire(7).

LA CRISE ÉCOLOGIQUE ; UNE HYPOCRISIE NOTABLE 

Pour pallier ces nouveaux enjeux climatiques, les élites de notre monde ont mis en place la Conférence des Parties (Conference of the Parties), la COP, une convention annuelle organisée à la suite du premier rapport du GIEC (1990) en matière d’incidence de l’activité humaine sur le réchauffement de la planète. Cette convention, dont l’organisateur officiel est l’ONU, a pour vocation de faire un état des progrès accomplis en termes de baisse des émissions et éventuellement de signer de nouveaux accords plus ambitieux(8)
 
La COP 26, initialement prévue en 2020, a été organisée à Glasgow du 1er au 13 novembre 2021 et avait pour but de revenir sur l’échec de la COP 25 alors que les différents États membres ont peiné à trouver un accord sur les diverses mesures à mettre en place pour lutter contre le changement climatique. Plusieurs objectifs principaux ont été abordés, notamment la « création d’un système mondial de taxe sur le carbone, la fin de la dépendance au charbon, l’élimination progressive des combustibles fossiles et la fin des investissements dans l’économie grise ou brune »(8). Ironiquement, plus de 400 jets privés ont été utilisés par les dirigeants des États membres pour se rendre à cette convention visant à protéger le climat(9).
 
Cette hypocrisie autour des engagements climatiques fait écho aux nombreuses malfaçons en matière écologique qu’il est possible d’observer. Pour ne donner que quelques exemples, la compagnie aérienne Lufthansa a effectué 18 000 vols « inutiles », c’est-à-dire à vide, et ce, afin de ne pas perdre ses droits aéroportuaires(10). Aussi, la crise « sanitaire » a visiblement servi d’alibi à la diminution des préoccupations écologiques comme en témoignent les 28 000 tonnes de déchets plastiques tels que des masques et des gants, retrouvées dans l’océan depuis le début de la pandémie(11) ainsi que les 258 rivières dans le monde contaminées par des résidus médicamenteux des laboratoires pharmaceutiques(12)
 
À cela s’ajoute d’autres non-sens comme la construction d’un stade climatisé dans le désert au Qatar avec des climatiseurs glissés sous chaque siège(13), tout comme l’aberration écologique que représentent les voitures électriques dont les matériaux ne peuvent être recyclés(14), ou encore nos circuits de recyclage défectueux que l’on fait apparaître comme étant la panacée face à l’hérésie de la consommation du jetable. En effet, en matière de recyclage des déchets plastiques par exemple, la France présente des performances médiocres avec un taux moyen de 20% environ et vient par conséquent, alimenter les 8 millions de tonnes de plastique retrouvés chaque année dans les océans(15). Enfin, en termes de consommation de Gaz, la France là aussi affiche des scores qui laissent perplexe, en devenant le plus gros acheteur mondial de gaz liquéfié américain(16).
 
En bref, le réchauffement climatique semble être un prétexte idéal pour encaisser des milliards de taxe Carbone, une écotaxe mise en place pour diminuer les émissions polluantes. Son but est de contraindre les citoyens à payer une taxe à la hauteur de leur émission de dioxyde de carbone. Cette taxe, qui représente plus 26 milliards de dollars de revenus en 2019(17), se répercute directement sur le prix des produits de consommation et a comme impact direct la réduction du pouvoir d’achat des foyers, notamment des foyers les plus modestes(18).
 
Comprenons ainsi qu’au-delà d’une culpabilisation accrue autour de nos comportements qui, face aux incohérences et hypocrisie de nos élites, semble malhonnête, s’ajoute une volonté de mettre en place un nouveau moyen de contrôle de la population au travers d’un « pass carbone ».

 

DES MOYENS DE CONTRÔLE INQUIÉTANTS 

Cristian Terhes, un député européen roumain, évoque les rouages de la mise en place d’un crédit social à la chinoise qui tend à être importé en Europe. Conscient que l’Europe ne peut installer ce score social en une nuit – auquel cas tous les européens seraient indignés et s’insurgeraient dans la rue – il affirme que la mise en place de ce système se fait de manière plus insidieuse, étape par étape, avec en premier lieu la création d’un pass sanitaire, puis vaccinal, qui n’est autre que le cadre, la technologie et l’infrastructure derrière ce qui deviendra très prochainement l’e-ID, projet en cours d’étude à la Commission Européenne. En effet, la deuxième étape consiste en l’élaboration d’un identifiant de portefeuille européen unique, attribué à chaque citoyen européen et qui sera connecté à ses comptes en ligne, à ses cartes bancaires, à ses passeports, à sa carte d’identité, etc. Comprenons que cet e-ID suivra chaque citoyen partout et que les illusoires préoccupations des élites européennes autour du changement climatique apparaissent comme une aubaine dans l’instauration de davantage de contrôle. Après avoir annoncé souhaiter réduire l’empreinte carbone de 55% d’ici 2030 et cela via la rationalisation de la consommation des citoyens, l’Union Européenne souhaite que l’empreinte carbone de chaque aliment apparaisse bientôt dans les magasins d’alimentation. Ainsi, force est d’imaginer que les gouvernements, grâce à cet identifiant unique, seront en mesure de tracer nos consommations(19)

Par ailleurs, durant la COP 26, nos élites ont échangé au sujet des quotas de carbone personnels obligatoires qui introduiront le rationnement dans tous les domaines de la vie de chaque citoyen, et ce, via une application qui enregistrerait les déplacements, les dépenses de chauffage et même la nourriture consommée. L’objectif est d’insuffler l’idée que tout citoyen a un rôle à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique grâce à des restrictions qu’il s’appliquerait au travers d’un compte ou d’un pass carbone. Relativement aux accords de Paris et à l’image d’un compte en banque, ce compte carbone serait crédité de 2000kg de carbone par français et par an et serait requis lors de tout achat de produits ou services de première main générant une quantité de carbone dans son cycle de production et de commercialisation(20).

Dans le même registre, le gouvernement français annonce vouloir mettre fin à l’acquisition de maisons individuelles pour les français, soutenant, d’après la ministre du Logement, que ce modèle n’est « plus soutenable » et mène à « une impasse ». 

Il s’agirait, selon ses dires, d’un modèle que l’on doit laisser derrière nous du fait du non-sens écologique, économique et social qu’il représente(21)

Le gourou de Davos à l’origine du Forum Économique Mondial, Klaus Schwab, dans sa conception du nouveau monde et de la grande réinitialisation qu’il souhaite entreprendre, fait également part de cette vision selon laquelle : « Vous ne posséderez plus rien, et vous serez heureux »(22). Lors de ces réunions du Forum Économique Mondial, des objectifs de développement durable à l’horizon 2030 tels que l’éradication de la pauvreté, la consommation responsable, le recours aux énergies renouvelables, la protection de la faune et de la flore aquatiques, et bien d’autres encore, ont été fixés(23).

17-objectifs-odd-unicef

Les Nations Unies viennent d’annoncer par ailleurs, vouloir accélérer la mise en place de ces objectifs(24) et donc de mettre plus rapidement en place les moyens d’encadrement et d’emprise sur les populations. Pour assurer la bonne gestion de ces aspirations, des entreprises, gouvernements, organisations et experts technologiques se sont alliés pour créer le 2030Vision, un projet visant à utiliser des technologies de pointe et maximiser l’impact de la technologie numérique sur les 17 objectifs mondiaux de développement durable(25)

En tenant compte de l’ensemble de ces événements, il semble difficile de nier les nouveaux axes de contrôle mis en place par l’oligarchie en quête de domination et d’asservissement. Il n’est pas aisé en parallèle, de tabler sur les différentes opérations que nos élites chercheront à mettre en place, toujours sous l’alibi de la bienveillance, de la sécurité du plus grand nombre et du « vivre ensemble ». Mais ainsi, posons-nous la question suivante :

 
De quel droit nos élites (gouvernements et chefs de multinationales) disent vouloir résoudre ces mêmes problématiques qu’ils créent en pleine conscience ? 
Pourquoi serait-il au citoyen, en tant qu’esclave des temps modernes, d’en payer les pots cassés ?
Sources :
(1) Nations Unies. « En quoi consistent les changements climatiques ? ».  Consulté le 11 juin 2022 sur www.un.org/fr/climatechange/what-is-climate-change
(2) Atlantico. « La Terre face à un mini âge glaciaire ? La NASA détecte une activité solaire particulièrement faible ». Publié le 19 janv 2014. Consulté le 11 juin 2022 sur https://atlantico.fr/article/decryptage/la-terre-face-a-un-mini-age-glaciaire–la-nasa-detecte-une-activite-solaire-particulierement-faible
(3) Le Figaro. « Une mini-période glaciaire pourrait toucher la Terre à partir de 2030 ». Publié le 13 juil 2015. Consulté le 11 juin 2022 sur www.lefigaro.fr/sciences/2015/07/13/01008-20150713ARTFIG00193-une-mini-periode-glaciaire-pourrait-toucher-la-terre-a-partir-de-2030.php
(4) Ministère de la Transition écologique, de la cohésion des territoires et le ministère de la Transition énergétique. « Impacts du changement climatique : Atmosphère, Températures et Précipitations ». Publié le 30 mars 2021. Consulté le 11 juin 2022 sur www.ecologie.gouv.fr/impacts-du-changement-climatique-atmosphere-temperatures-et-precipitations#:~:text=Depuis%20la%20fin%20du%20XIXe,la%20moyenne%202010%2D2019).
(5) MailOnline. « World’s top climate scientists told to ‘cover up’ the fact that the Earth’s temperature hasn’t risen for the last 15 years ». Publié le 19 sept 2013. Consulté le 11 juin 2022 sur www.dailymail.co.uk/news/article-2425775/Climate-scientists-told-cover-fact-Earths-temperature-risen-15-years.html
(6) Le Monde. « Climat : « Certaines des technologies envisagées pour maintenir habitable la Terre relèvent du cauchemar ». Publié le 29 mai 2022. Consulté le 12 juin 2022 sur www.lemonde.fr/idees/article/2022/05/29/climat-certaines-des-technologies-envisagees-pour-maintenir-habitable-la-terre-relevent-du-cauchemar_6128066_3232.html
(7) David Wilcock. « Investigations sur le champ de conscience unitaire ». Éditions Ariane, Tome 1 & 2. Chapitre 18 – A l’heure de la Galaxie. Paru en avril 2012.
(8) Orygeen. « COP : La Conférence des Parties ». Consulté le 11 juin 2022 sur www.orygeen.eu/docs-actus/glossaire/cop/
(9) France TV Info. « COP26 : plus de 400 jets privés utilisés pour se rendre à Glasgow ». Publié le 4 nov 2021. Consulté le 12 juin 2022 sur www.francetvinfo.fr/monde/environnement/cop26/cop26-plus-de-400-jets-prives-utilises-pour-se-rendre-a-glasgow_4832973.html
(10) Le Point. « La compagnie Lufthansa va effectuer 18 000 vols « inutiles » ». Publié le 29 déc 2021 . Consulté le 12 juin 2022 sur www.lepoint.fr/monde/la-compagnie-lufthansa-va-effectuer-18-000-vols-inutiles-29-12-2021-2458567_24.php
(11) Sciences Post. « 28 000 tonnes de déchets liés à la Covid-19 polluent désormais les océans ». Publié le 10 nov 2021. Consulté le 12 juin 2022 sur https://sciencepost.fr/dechets-plastique-covid-19-oceans/
(12) France Soir. « L’industrie pharmaceutique pollue l’ensemble des rivières du monde ». Publié le 18 fév 2022. Consulté le 12 juin 2022 sur www.francesoir.fr/societe-environnement/lindustrie-pharmaceutique-pollue-lensemble-des-rivieres-du-monde
(13) France Info. « Coupe du monde 2022 : du stade démontable à la climatisation sous chaque siège… Le bilan carbone «neutre» promis paraît bien utopique ». Publié le 2 avr 2022. Consulté le 12 juin 2022 sur www.francetvinfo.fr/monde/environnement/crise-climatique/coupe-du-monde-2022-du-stade-demontable-a-la-climatisation-sous-chaque-siege-le-bilan-carbone-neutre-promis-parait-bien-utopique_5057950.html
(14) Marianne. « La généralisation des voitures électriques est une aberration économique et écologique ». Publié le 18 sept 2021. Consulté le 12 juin 2022 sur www.marianne.net/agora/tribunes-libres/la-generalisation-des-voitures-electriques-et-une-aberration-economique-et-ecologique
(15) National Géographic. « 91% des déchets plastiques ne sont pas recyclés ». Consulté le 12 juin 2022 sur www.nationalgeographic.fr/environnement/91-des-dechets-plastiques-ne-sont-pas-recycles#:~:text=Sur%20les%208%2C3%20milliards,nature%20sous%20forme%20de%20d%C3%A9tritus.
(16) BFM TV. « La France est devenue le plus gros acheteur au monde de gaz liquédié ». Publié le 5 avr 2022. Consulté le 12 juin 2022 sur www.bfmtv.com/economie/la-france-est-devenu-le-plus-gros-acheteur-au-monde-de-gaz-liquefie-americain_AN-202204050315.html
(17) Ministère de la transition écologique. « Chiffres clés du climat – France, Europe et Monde ». Edition 2021. Consulté le 12 juin 2022 sur www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2020-12/datalab_81_chiffres_cles_du_climat_edition_2021.pdf
(18) Capital. « Taxe carbone : définition, fonctionnement et montant ». Publié le 13 janv 2022. Consulté le 12 juin 2022 sur www.capital.fr/votre-argent/taxe-carbone-definition-fonctionnement-et-montant-1425323
(19) Crowdbunker. « Le crédit social chinois importé en Europe ? Le député européen Cristian TERHES évoque cette volonté ». Publié en janv 2022. Consulté le 13 juin 2022 sur https://crowdbunker.com/v/Z4e4SHTpzDo
(20) Le Courrier des Stratèges. « COP26 : comment les élites nous préparent un “pass carbone“ ». Publié le 9 nov 2021. Consulté le 13 juin 2022 sur https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/11/09/cop26-comment-les-elites-nous-preparent-un-pass-carbone/
(21) Figaro Immobilier. « Fin des maisons individuelles: la ministre du Logement crée la polémique ». Publié le 19 oct 2021. Consulté le 13 juin 2022 sur https://immobilier.lefigaro.fr/article/la-charge-de-la-ministre-du-logement-contre-la-maison-prisee-par-les-francais_f3f03276-2d8e-11ec-9370-7e9ee94f28c7/
(22) Youtube. « Vous ne posséderez rien et vous serez heureux (WEF 2016, 8 predictions for the world in 2030) ». Publié le 17 fév 2021. Consulté le 13 juin 2022 sur www.youtube.com/watch?v=DQ__NQmk7FE
(23) Nations Unies. « 17 objectifs pour sauver le monde ». Consulté le 13 juin 2022 sur www.un.org/sustainabledevelopment/fr/objectifs-de-developpement-durable/
(24) Youtube. « UN and WEF announce to accelerate Agenda 2030 ». Publié le 6 mai 2022. Consulté le 13 juin 2022 sur www.youtube.com/watch?v=PeDJbe9WOk4
(25) 2030Vision. « À propos de 2030Vision ». Consulté le 13 juin 2022 sur https://initiatives.weforum.org/2030vision-network/about
fichier-pdf

Laisser un commentaire