5G & électromagnétisme : pour un cocktail explosif !

L’origine du « virus »  covid-19 reste encore officiellement un mystère ; du pangolin à la chauve souris, jusqu’au laboratoire Pasteur à Wuhan, en passant par les Biolabs d’Ukraine ; les éventualités sont multiples, bien que plus le temps passant, la version officielle s’oriente davantage vers l’éventualité de la fuite d’un laboratoire. En aucun cas le gouvernement français n’a la volonté de clarifier ce point, puisque l’éclaircir reviendrait à étaler les mensonges dont il s’est tenu dès le début de la supposée pandémie. Se pourrait-il qu’au-delà de l’intérêt pour lui de laisser parler les curieux, la réalité soit d’une toute autre ampleur ?

L’une des seules certitudes dont nous disposons est que les premiers à avoir été touchés par le covid sont les citoyens de Wuhan dans le Centre-Est de la Chine, où la première personne malade a été signalée le 17 novembre 2019. S’en sont suivies les villes de Pékin et Shanghai. Étrangement, il a été question ici des trois métropoles candidates aux premiers essais de la 5G en Chine(1), essais qui ont débuté à Wuhan le 1er novembre 2019(2). Coïncidence ou non, dans les jours qui ont suivi la mise en fréquence des antennes, les premiers cas de covid ont été déclarés. 

Dans les jours et les mois qui ont suivi, à Wuhan et ailleurs en Chine, des personnes se sont effondrées dans la rue(3). Les médias subventionnés se sont acharnés à justifier maladroitement ces décès soudains alors même qu’aucun évènement de cet acabit n’avait été observé ailleurs.

Il faut savoir que les ondes électromagnétiques sont excessivement nocives pour le corps humain. Potentiellement cancérogène, et perturbatrices du système immunitaire, elles provoqueraient de surcroît des symptômes neurasthéniques et végétatifs, altéreraient le bon fonctionnement de la glande pinéale ou épiphyse et attaqueraient les organes tels que le cerveau, les poumons, le cœur, les reins ainsi que le sang(4). Aussi, ces antennes contribueraient vraisemblablement à l’expansion de l’autisme(5). Face à une liste d’effets qui laisse particulièrement perplexe, il est aisé de supposer qu’en phase de test, certains individus ont pu réagir de façon incontrôlée ou en sont décédés brutalement.

Suite à ces événements, les agissements des différents gouvernements paraissent plus que suspects concernant l’installation des antennes 5G et le gouvernement français ne manque pas à l’appel. Les manœuvres de l’État français, en ayant fait passer une ordonnance en catimini pour faciliter l’installation des antennes(6), interpellent autant que la discrétion avec laquelle les opérateurs se sont empressés de les installer(7). De plus, ces antennes sont consciencieusement dissimulées dans le paysage(8), déguisées en cactus ou encore en arbres, afin d’éviter de quelconques « pollutions visuelles », selon les dires des responsables. Pourquoi ne pas s’attendre à ce qu’il n’en soit fait de même avec les lampadaires ou bien les poteaux électriques ? 

Documents à l’appui, le microbiologiste Bartomeu Payeras, assure que les antennes de téléphonie mobile sont les déclencheurs du covid(9). Aux États-Unis, une étude gouvernementale de l’United States National Library of Medicine (bibliothèque spécialisée en médecine et dans les sciences et techniques associées) démontre le lien entre le covid et la 5G(10)

Depuis quelques temps maintenant, de plus en plus de vidéos relatent des caillots de sang anormalement démesurés retrouvés dans le corps des personnes post-injection anti-covid(11). D’après la publication d’une récente étude, ces caillots ne seraient en rien du sang mais à contrario, des composants électroniques(12). Il ne fait plus doute que les injections anti-covid contiennent du graphène, ainsi que le seront bientôt tout vaccin confondu(13). Ainsi que l’expliquent différents scientifiques, le graphène est un matériau particulièrement dangereux puisque le courant électrique peut s’y écouler en ne rencontrant qu’une résistance étonnamment basse. En se comportant alors comme un fluide visqueux(14), les « caillots » retrouvés dans les artères de patients décédés démontrent la véracité de ce qui ne ressemblaient jusqu’ici qu’à des théories inquiétantes.  

Il est aisé de supposer que ce graphène, qui ne se trouve pas uniquement dans les injections, aurait pu être mis sous tension par les antennes 5G. C’est en tout cas ce qu’affirment certains chercheurs espagnols(15).

Ils soutiennent que par l’électromagnétisme des antennes 5G avec l’aide du graphène, il est possible d’interagir avec les capacités psychomotrices d’un être humain. 

 

Il est compréhensible que de telles déclarations puissent être difficilement concevables, bien qu’ayant du sens et un intérêt certain pour les hommes de pouvoir, serait-il surprenant que les gouvernements aient manigancé une chose aussi machiavélique ? Partout dans le monde, des procédures judiciaires de la part, entre autres, d’agriculteurs se font entendre pour dénoncer la nocivité de la 5G. Le gouvernement américain lui-même stipule que les antennes ont d’autres utilités que celles qu’on leur connaît(16)

Pour conclure, et en dépit du manque total de clarté et d’investigation de la part des médias subventionnés et des gouvernements, il est certain que les antennes de téléphonie mobile en tout genre sont nocives pour la santé de tous. Notons enfin que les antennes émettent des ondes électromagnétiques de la même manière que le font les compteurs Linky et certainement bien d’autres installations modernes. Ainsi, demandons-nous :

Le vaccin serait-il le complément de graphène qu’il manque aux élites pour exercer un contrôle total de la population ?
Avons-nous véritablement besoin de cette 5G ?
 

La rédaction

 

Sources :

(1) Zdnet. « La Chine lance ses réseaux 5G ». Publié le 4 nov 2019. Consulté le 24 août 2022 sur www.zdnet.fr/actualites/la-chine-lance-ses-reseaux-5g-39893213.htm

(2) Xinhuanet. « Chine : lancement des applications commerciales de la 5G au Hubei ». Publié le 31 oct 2019. Consulté le 24 août 2022 sur http://french.xinhuanet.com/2019-10/31/c_138517993.htm

(3) Dailymotion. « Coronavirus : La vidéo choc d’un homme mort sur un trottoir de Wuhan » Consulté le 25 août 2022 sur www.dailymotion.com/video/x7rbqtz

(4) ARRA. « Le fonctionnement de l’être humain, qui est électrique, peut être perturbé par les champs électromagnétiques ». Publié en mai 2016. Consulté le 25 août 2022 sur www.alerte.ch/fr/information/info-generale/182-le-fonctionnement-de-l-%C3%AAtre-humain,-qui-est-%C3%A9lectrique,-peut-%C3%AAtre-perturb%C3%A9-par-les-champs-%C3%A9lectromagn%C3%A9tiques.html

(5) Ondes et Prévention. « Comment les ondes électromagnétiques contribuent probablement à l’expansion de l’autisme ? ». Consulté le 25 août 2022 sur www.ondesetprevention.fr/categorie/autisme

(6) Profession Gendarme. « Le gouvernement fait passer en catimini une ordonnance pour faciliter l’installation de la 5G sur le territoire ». Publié le 23 avr 2020. Consulté le 25 août 2022 sur www.profession-gendarme.com/le-gouvernement-fait-passer-en-catimini-une-ordonnance-pour-faciliter-linstallation-de-la-5g-sur-le-territoire-2/

(7) Univers Freebox. « Des antennes-relais Free Mobile installées “en catimini” inquiètent des vacanciers de retour à la maison ». Publié le 27 août 2021. Consulté le 25 août 2022 sur www.universfreebox.com/article/496650/des-antennes-relais-free-mobile-installees-en-catimini-inquietent-des-vacanciers-de-retour-a-la-maison

(8) Demain Conseil. « Les antennes cachées ». Consulté le 25 août 2022 sur www.demain-conseils.com/communication/les-antennes-cachees/

(9) Rumble. « Bartomeu Payeras, microbiologiste : Le déclencheur de covid19 est les antennes de téléphonie mobile. ». Publié le 27 juil 2022. Consulté le 25 août 2022 sur https://rumble.com/v1drjqv-bartomeu-payeras-microbiologiste-le-dclencheur-de-covid19-est-les-antennes-.html

(10) Géopolitique Profonde. « Explosif : une étude gouvernementale prouve le lien entre la Covid-19 et la 5G ». Publié le 19 juil 2022. Consulté le 25 août 2022 sur https://geopolitique-profonde.com/2022/07/19/explosif-une-etude-gouvernementale-prouve-le-lien-entre-le-covid-19-et-la-5g/

(11) Odysee. « Caillot de sang au cœur extrait d’1 vax DCD ». Publié le 24 août 2022. Consulté le 25 août 2022 sur https://odysee.com/@Alpha-Giga:d/Caillot-de-sang-au-coeur-extrait-d’1-vax-DCD:4

(12) Natural News. « EXCLUSIVE: Natural News releases post-vaccine clot ICP-MS elemental analysis results, comparing clots to human blood … findings reveal these clots are NOT “blood” clots ». Publié le 17 août 2022. Consulté le 25 août 2022 sur www.naturalnews.com/2022-08-17-elemental-analysis-results-released-vaccine-clot-composition-not-blood-clots.html

(13) Michel Dogna. « Les jeunes ciblés en première ligne ». Publié le 28 juil 2022. Consulté le 25 août 2022 sur https://micheldogna.fr/les-jeunes-cibles-en-premiere-ligne/

(14) Futura Science. « Graphène : une conductivité miracle grâce à un fluide d’électrons turbulent ». Mis à jour le 29 août 2017. Consulté le 25 août 2022 sur www.futura-sciences.com/sciences/actualites/graphene-graphene-conductivite-miracle-grace-fluide-electrons-turbulent-61862/

 

(15) Godail Santé. « De l’oxyde de graphène dans les vaccins transforme le cerveau en antenne magnétique 5G! ». Publié le 12 juil 2021. Consulté le 25 août 2022 sur https://godailsante.com/de-loxyde-de-graphene-dans-les-vaccins-transforme-le-cerveau-en-antenne-magnetique-5g/

(16) Le Parisien. « Sécurité autour de la 5G : Bouygues Telecom va retirer 3000 antennes Huawei ». Publié le 27 août 2020. Consulté le 25 août 2022 sur www.leparisien.fr/high-tech/securite-autour-de-la-5g-bouygues-telecom-va-retirer-3000-antennes-huawei-27-08-2020-8374248.php

fichier-pdf

Laisser un commentaire