Bill Gates : L’histoire du philanthrope en chef

À l’heure de la digitalisation de nos systèmes et de nos modes de vie, nul doute que vous n’ayez entendu parlé de l’inventeur de Microsoft, le dénommé Bill Gates. Véritable pionnier en matière de système informatique, Bill Gates a fondé dans les années 1980, la multinationale Microsoft, cotée en bourse et dont le chiffre d’affaires s’élève à près de 168 milliards d’euros en 2021(1).

La création de Microsoft : un joli conte pour enfant

Une séduisante légende raconte qu’avec Paul Allen, un informaticien de 15 ans, le petit génie Bill Gates, alors âgé de 13 ans, fonde en 1975 ce qu’ils appelleront en premier lieu « Micro-Soft », une société basée sur des microprocesseurs et des logiciels, afin de créer un système d’exploitation pour des ordinateurs personnels(2)

Pourtant, ce storytelling – technique de communication marketing dont le but est de promouvoir une marque au travers d’un récit pour susciter l’attention, séduire et convaincre par l’émotion plus que par l’argumentation(3) – semble bien loin d’une réalité nonobstant moins vendeuse.

En effet, Bill Gates, né dans les privilèges d’une famille bourgeoise et bien placée, est le fils de William Gates Sr, un éminent avocat et lobbyiste politique basé à Seattle, lui-même fils et petit-fils de magnats de la banque. C’est dans cet environnement luxueux que Bill Gates apprendra les tenants et aboutissants du droit, de la finance et de la politique ainsi que de l’influence et de la manipulation des forces dirigeantes. 

En témoigne la véritable histoire de la création de Microsoft. 
Il semblerait en effet que Bill Gates n’ait en rien créé un système d’exploitation de toute pièce mais qu’il aurait en réalité acheté un système d’exploitation existant à Seattle Computer Products, l’aurait fait modifier, puis aurait par la suite accordé une licence d’exploitation à IBM. Le Directeur Marketing d’IBM, Edward A. Andrus lui-même, disait du personnage :  « Je ne vois pas Bill Gates comme un génie créatif. Je le considère comme un opportuniste »(4). Un opportuniste doublé d’un escroc qui, alors que Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, se battait contre un cancer, s’est attribué l’entier mérite et à tenter de lui soutirer sa part du butin. Paul Allen s’est alors confié dans une interview : « ils parlaient surtout de la façon dont ils comptaient diluer ma part pour la ramener à presque rien. […] ce fut un moment vraiment choquant et décourageant pour moi. J’étais probablement encore en pleine radiothérapie(5) ». 

En 1998, alors que les stratégies commerciales de Bill Gates faisaient polémique, le ministère américain de la justice a poursuivi Microsoft pour violation des règles antitrust et a accusé Microsoft de se livrer à des pratiques anticoncurrentielles et d’exclusion destinées à conserver son monopole sur les systèmes d’exploitation des ordinateurs personnels(6)
 
Afin d’éclipser cette publicité pour le moins négative, Bill Gates a investi 100 millions de dollars dans la création de ce qu’il nommera La Fondation Bill & Melinda Gates, dont la vocation sur le papier est d’améliorer les soins de santé et de réduire la pauvreté dans le monde et a également pour ambition d’élargir l’accès à l’éducation et aux technologies de l’information. Et voici comment en l’espace de peu de temps, Bill Gates s’est affairé à transformer son image publique de cruel monopolisateur technologique en un des philanthropes les plus généreux au monde. Sur tous les écrans et autres supports médiatiques, la campagne de « rebranding » – technique de refonte d’une image – a été particulièrement payante puisque la valeur nette des profits de Bill Gates a rapidement doublé, lui procurant ainsi le titre d’homme le plus riche au monde.
 
La Fondation Gates s’est au fil des années massivement développée telle une véritable multinationale dont les capitaux et divers investissements interrogent. Les entreprises responsables des plus grands problèmes sociaux, sanitaires et environnementaux de la planète, accusées pour la plupart de transgressions notoires comme des arnaques, des fraudes, des évasions fiscales, des négligences en matière de santé et d’écologie, le travail forcé d’enfants, etc, reçoivent des investissements de la Fondation Gates, prétendument créée dans le but de résoudre ces mêmes problématiques et qui tirent des bénéfices et dividendes colossaux de ces actions(7).
 

La vaccination : oscillant entre « bienfaits » et profits

 

Cette success story débute en 1986, lorsque le Président Ronald Reagan signe le National Childhood Vaccine Injury Act, un acte procurant une immunité totale aux fabricants de vaccins et une exonération des réclamations pour dommages(8). Loin d’être anodine, cette action a permis aux firmes pharmaceutiques d’éviter la faillite à la suite d’un nombre considérable de procès pour blessures et décès après vaccination, et implique un paiement des dommages et intérêts de la part des contribuables. En France, l’ONIAM, financé par nos impôts, est responsable de la réparation financière des blessés et décédés à la suite d’une inoculation de vaccin(9). C’est ainsi que les dérives et agissements malhonnêtes des producteurs de vaccins démarrent.

 
vaccin
 
 

Par exemple, sans étude préalable, ni autorisation adéquate et sans le consentement éclairé de leurs parents, 24 000 filles de tribus indiennes ont reçu en 2009 un vaccin expérimental contre le papillomavirus (HPV). De nombreuses filles sont décédées ou ont eu des effets secondaires graves tels que des cancers, des paralysies ou encore des problèmes respiratoires et ce, sans aucune assurance, compensation, ni assistance. 

Face aux accusations d’administration de vaccins en phase d’essais cliniques que la Fondation Gates a formellement nié, le Parlement Indien a saisi une équipe spéciale afin d’étudier les agissements frauduleux de la Fondation(10). Il s’agit ici d’une action historique ayant permis d’écarter la Fondation, désormais nullement autorisée – en théorie bien entendu – à exercer de telles pratiques en Inde. 

En 2018 pourtant, une étude scientifique publiée dans l’International Journal of Environmental Research in Public Health, a conclu que près d’un demi-million d’enfants en Inde ont développé une paralysie à la suite de l’administration entre 2000 et 2017, du vaccin oral contre la polio(11). Les médias américains et les fact-checkers, via les moyens habituels, se sont empressés d’étouffer l’affaire.

Manifestement, l’Inde n’est pas le seul territoire ayant fait les frais d’un abus sanitaire par l’administration de vaccin douteux. En effet, avec la complicité de l’OMS et de la Fondation Gates, l’utilisation de vaccins antitétanique pour inoculer des substances dangereuses et illicites aux peuples d’Afrique ou d’Amérique Latine a été rapporté en 2021 dans un ouvrage intitulé « L’élimination des pauvres »(12).

vaccin afrique

Dans son livre, Gabriel Tereso révèle la présence d’une hormone, la gonadotrophine chorionique ou hCG, inoculée à l’insu des femmes dans le but d’endommager leur système reproductif. Ce recours illégal semble indiquer explicitement une volonté de réduire la population, ou du moins d’en limiter la croissance, du fait des ressources minérales importantes dont elle dispose. 

Enfin, et plus seulement dans les territoires pauvres et vulnérables, cette crise sanitaire liée à la covid-19 semble être une aubaine à celui qui affirmait dès son apparition que « la normalité ne reviendra que lorsque nous aurons largement vacciné l’ensemble de la population » et qui a largement oeuvré durant cette dernière décennie, et en dépit de l’échec de ses premières tentatives avec la grippe H1N1, à mettre en place un Sommet Mondial de la Vaccination et qui a créé deux ans seulement avant l’apparition de la Covid-19, la CEPI (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations), qui – vous en conviendrez – ne pouvait mieux tomber…(13) 

Assurément très satisfait de ses investissements dans les vaccins de ces vingt dernières années, Bill Gates reconnaît dans une interview de la CNBC, qu’ils lui ont permis de multiplier par vingt ses bénéfices et représentent par ailleurs l’investissement le plus rentable qu’il ait pu faire(14)

Une influence et un contrôle de plus en plus pointés du doigt

Ce « philanthrocapitalisme » dont la Fondation Gates fait acte est source de nombreux questionnements tels que ceux du Global Justice Now, une organisation démocratique de justice sociale, qui s’interroge sur la nette influence dont dispose la Fondation de par le monde. Elle affirme à ce sujet que : « la Fondation Gates est rapidement devenue l’acteur le plus influent dans le monde des politiques sanitaires et agricoles mondiales, mais il n’y a pas de surveillance ou de responsabilité dans la façon dont cette influence est gérée. Cette concentration du pouvoir et de l’influence est encore plus problématique si l’on considère que la vision philanthropique de la Fondation Gates semble être largement basée sur les valeurs des entreprises américaines. La fondation promeut sans relâche les initiatives des grandes entreprises telles que l’agriculture industrielle, les soins de santé privés et l’éducation. Mais tout cela exacerbe potentiellement les problèmes de pauvreté et de manque d’accès aux ressources de base que la fondation est censée atténuer(15) ».

La Fondation Gates intrigue notamment par sa volonté despotique de contrôler les populations et de les inscrire dans des mécanismes de surveillance et de domination de plus en plus saisissants. En témoigne le développement, en partenariat avec le MIT, d’une nouvelle technologie permettant d’injecter des vaccins sous la peau, couplée d’un certificat invisible sous la forme d’un tatouage qui pourra être scanné par les autorités afin d’avoir la preuve de l’inoculation de vaccin. Bill Gates affirme vouloir « […] disposer de certificats indiquant qui est guéri, qui est vacciné. Il y aura donc un jour cette preuve d’immunité numérique »(16)

De manière tout aussi effrayante, l’EPA (Environmental Protection Agency) a approuvé un permis d’utilisation expérimentale à Oxitec, une entreprise de biotechnologie financée par la Fondation Bill & Melinda Gates, de ce que le magazine Science nommera le projet « seringues volantes ». Dans le but de combattre la malaria, la dengue, le chikungunya, le Zika, la fièvre jaune et autre maladies transmissibles, Oxitec a libéré, en mai 2021, 750 millions de moustiques génétiquement modifiés dans différents états américains et ce, afin de permettre l’immunisation humaine par piqûre de moustique(17).

En somme, Bill Gates, dont la fortune a augmenté de 40 milliards d’euros en huit ans et dont l’exercice a pour autant été de faire croire qu’il s’était dépouillé au profit des pauvres, mène au travers de sa fondation des malfaçons restées aujourd’hui encore impunies(18).

Face à cette inversion des valeurs et à la malveillance d’un homme étrangement considéré comme humain et charitable dans l’imaginaire collectif, le pouvoir de l’influence médiatique et de la fabrique de l’image est établi sans ambages. Force est de reconnaître que la justice ne semble pas applicable à tous et que certains usent de passe-droits et de faveurs institutionnelles pour s’extirper de situations délicates. Bill Gates, du fait de son argent et de son influence, et à défaut d’être authentiquement philanthrope, est sans doute l’un des homme les plus intouchables au monde et il est indispensable que nous nous demandions face à autant de privilèges : 

À compter de quand la justice et les gouvernements se sont-ils laissés corrompre au point de laisser des criminels de si haute envergure agir sans conséquences ?
 

La rédaction

 

Rubrique Portrait : 

Albert Bourla : Un personnage qui inspire confiance

Sources :

(1) Statista. « Chiffre d’affaire de Apple, Google et Microsoft 2021 ». Publié le 14 fév 2022. Consulté le 24 août 2022 sur https://fr.statista.com/statistiques/559734/apple-google-et-microsoft-comparaison-du-chiffre-d-affaires-2008/

(2) GQ. « 7 grandes entreprises qui ont démarré dans un garage ». Publié le 20 juin 2021. Consulté le 24 août 2022 sur www.gqmagazine.fr/pop-culture/article/7-grandes-entreprises-qui-ont-demarre-dans-un-garage-et-prouvent-quil-ny-a-pas-dexcuse-pour-reussir

(3) Larousse. (s. d.). « Storytelling ». Dans Dictionnaire en ligne. Consulté le 24 août 2022 sur www.larousse.fr/dictionnaires/francais/storytelling/188202#:~:text=Technique%20de%20communication%20politique%2C%20marketing,plus%20que%20par%20l%27argumentation.

(4). Cognitive Liberty. « Who is Bill Gates » – 4e partie. Consulté le 26 août 2022 sur https://cognitive-liberty.online/who-is-bill-gates/

(5) 60 minutes. « Paul Allen on Gates, Microsoft ». Publié sur Youtube (7’38) le 18 avr 2011. Consulté le 25 août 2022 sur www.youtube.com/watch?v=4IM0SvIiMI4

(6) Libération. « Gates, l’autre bill en video. Le témoignage filmé du patron de Microsoft devait être utilisé hier dans le procès intenté à la firme par le gouvernement américain ». Publié le 28 oct 1998. Consulté le 25 août 2022 sur www.liberation.fr/futurs/1998/10/28/gates-l-autre-bill-en-videole-temoignage-filme-du-patron-de-microsoft-devait-etre-utilise-hier-dans-_249213/

(7) Arte. « L’Afrique, les OGM et Bill Gates ». À partir de 16’30. Consulté le 26 août 2022 sur www.arte.tv/fr/videos/095723-000-A/l-afrique-les-ogm-et-bill-gates/

(8) Centers for Disease Control and Prevention. « Overview, History, and How the Safety Process Works ». Mis à jour le 9 sept 2020. Consulté le 26 août 2022 sur www.cdc.gov/vaccinesafety/ensuringsafety/history/index.html

(9) Vaccination Info Service. « Qui sera responsable en cas d’effets secondaires graves post-vaccination covid ? ». Consulté le 26 août 2022 sur https://professionnels.vaccination-info-service.fr/FAQ/Repondre-aux-questions-sur-la-vaccination-COVID/Qui-sera-responsable-en-cas-d-effets-secondaires-graves-post-vaccination-Covid

(10) Parliament of India. « Alleged Irregularities in the Conduct of Studies using Human Papilloma Virus (HPV) Vaccine by Path in India (Department of Health Research, Ministry of Health and Family Welfare) ». Publié le 30 août 2013. Consulté le 26 août 2022 sur http://164.100.47.5/newcommittee/reports/EnglishCommittees/Committee%20on%20Health%20and%20Family%20Welfare/72.pdf

(11) National Library of Medicine. « Corrélation entre les taux de paralysie flasque aiguë non poliomyélitique et la fréquence de la poliomyélite pulsée en Inde ». Publié le 15 août 2018. Consulté le 26 août 2022 sur www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6121585/ 

(12) Le Courrier des Stratèges. « Dans les pays pauvres, des produits illicites ont été utilisés dans les vaccins antitétaniques pour bloquer la fonction reproductive ». Publié le 12 juin 2022. Consulté le 26 août 2022 sur https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/06/02/dans-les-pays-pauvres-des-produits-illicites-ont-ete-utilises-dans-les-vaccins-antitetaniques-pour-bloquer-la-fonction-reproductive/

(13) Le Courrier des Stratèges. « Agenda du chaos : comment Big Pharma a industrialisé le “narratif” de la protection par le vaccin ». Publié le 22 fév 2022. Consulté le 26 août 2022 sur https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/02/22/agenda-du-chaos-comment-big-pharma-a-industrialise-le-narratif-de-la-protection-par-le-vaccin/

(14) CNBC. « Davos 2022 – Bill Gates et le retour sur investissement dans les vaccinations ». Publié le 23 janv 2019. Consulté le 26 août 2022 sur www.cnbc.com/video/2019/01/23/bill-gates-and-the-return-on-investment-in-vaccinations-davos.html

(15) Global Justice Now. « Gates Foundation “dangerously skewing” development agenda according to new report ». Publié le 20 janv 2016. Consulté le 26 août 2022 sur www.globaljustice.org.uk/news/gates-foundation-dangerously-skewing-development-agenda-according-new-report/

(16) Rice University. « Quantum-dot tattoos hold vaccination record ». Publié le 18 déc 2019. Consulté le 26 août 2022 sur https://news.rice.edu/news/2019/quantum-dot-tattoos-hold-vaccination-record

(17) Sud Ouest. « États-Unis : 2 milliards de moustiques OGM seront lâchés pour vaincre des maladies ». Publié le 15 mars 2022. Consulté le 26 août 2022 sur www.sudouest.fr/societe/animaux/etats-unis-2-milliards-de-moustiques-ogm-seront-laches-pour-vaincre-des-maladies-10005190.php

(18) Le Média. « Bill Gates : l’incroyable arnaque derrière sa fondation ». Publié le 19 sept 2019. Consulté sur Youtube le 26 août 2022 sur www.youtube.com/watch?v=Dqzt6yAmdDE

fichier-pdf

Laisser un commentaire